Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saison 2020-2021

 

 

 

Plans d'entraînement

 

Archives

Publié par Christian

Pendant que certains étaient tranquillement au frais devant leur climatisation, nous les futurs maraisthoniens nous étions sur la ligne de départ. Il est 8h30 le soleil est au beau fixe et la chaleur grimpe dangereusement, mais nous sommes environ 380 coureurs prêts à en découdre avec le chrono. Le signal est donné, les montres sont activées et nous passons tranquillement la ligne de départ. Le public est là pour nous encourager entre autres : Françoise, Laurence, Aurélie et Pierre, nos vaillants supporters.

Moi mon objectif, je peux le dire maintenant, est de m'accrocher au meneur d'allure de 4h. Je le repère aux ballons verts, il est tout devant. Au bout d'environ 1 km je suis dans le groupe. Joëlle et Florence me rejoignent. Tout va bien, nous parcourrons des petits sentiers le long des rivières, nous franchissons des petits ponts pas de difficulté. Nous remarquons tous à gauche de la piste une vache qui se rafraîchit dans un petit ruisseau. Au km 12 nous attaquons la seule difficulté de la course, la côte (à vrai dire un petit faux plat montant). Les jambes sont toujours vaillantes, je suis avec Joëlle scotché au meneur d'allure, Florence est légèrement en retrait. La chaleur monte toujours, chaque ravitaillement est bienvenu (heureusement tous les 5 km).

Au km 21, Florence n'est plus avec nous. Nous revenons sur Coulon pour le passage de relais au km 24. Mes jambes ne sont plus aussi fraîches et je suis content d’entendre Joëlle me dire qu'elle veut ralentir. Mais 500 m plus loin, patatras je n'en peux plus, un gros coup de chaud, je m'arrête et demande à Joëlle de continuer sans moi. Le cadre est magnifique, je m'allonge sur la pelouse au bord de la rivière, j'arrête ma montre, j'abandonne. Mais ne voyant pas venir Florence et Thierry, une petite voix intérieure me dit : Christian tu ne peux pas abandonner, il faut que tu repartes.

La deuxième boucle a été jalonnée d'arrêts à chaque ravitaillement, avec arrosage de tout le corps pour tenter de faire descendre la température. Au km 34, Aurélie est venue me supporter, suivi par Pierre au km 36, mais ils étaient en VTT. Pierre m'a même fait une petite blague en me disant : allez Christian fais comme en vélo, accroche toi à ma roue. Mais aucune réaction de ma part, j'attendais le prochain ravitaillement.

Et enfin la ligne droite avant l'arrivée. Un coureur qui me suivait depuis quelque kilomètres est passé devant moi en se retournant et en me disant "allez nous finissons ensemble".

Et nous avons terminé en sprint. Laurence et Joëlle étaient là avec une chaise pour moi tout seul. Elles sont quand même trop fortes. La chaleur était entre 35° et 40°, de mémoire de coureur ROUTE 109, nous n'avions jamais autant bu... d'eau !!

Nous remercions tout le monde pour les messages de soutien et particulièrement Françoise, Laurence, Aurélie et Pierre pour leur active implication dans notre réussite.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

FELICITATIONS à nos courageux maraisthoniens (finishers ou pas) pour leurs performances dans des conditions météo bien difficiles.

Ci-dessous leurs résultats et quelques photos :

Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)
Un maraisthon sous la canicule (résultats)

Commenter cet article

Laurence 24/06/2017 15:35

Merci Christian. C'est toujours plus agréable de lire les récits de marathon que de les courir ! Vous avez beaucoup de mérite à avoir couru autant de kilomètres par ces températures.

Xavier 23/06/2017 16:18

Merci pour ce récit Christian. Mon passage préféré : le moment où tu entends la petite voix intérieure. Encore Bravo à toute l'équipe (participants et accompagnants).
Et bien entendu un prix spécial pour Joëlle la Reine des Marais !

Catherine 22/06/2017 11:12

Ils sont trop beaux et trop forts ... se mettre sur la ligne de départ dans ces conditions c'était déjà un exploit ! Et puis rien que pour le cadre et la piscine cela valait visiblement le coup... bon repos à tous et à bientôt !