Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saison 2020-2021

 

 

 

Plans d'entraînement

 

Archives

Publié par Jean-Philippe

En ce matin du dimanche 2 avril, sous une fine pluie, signe que l’été sera pourri, un petit groupe de Route 109, limité à moi-même, s’est rendu devant  l’ Hôtel de ville de Lyon afin de prendre le départ de la dixième édition du LUT (Lyon Urban Trail).

LUT, comme le dit le roadbook, " c’est la découverte insolite d’un patrimoine exceptionnel, un terrain de jeux idéal avec son relief tourmenté, ses 2 collines, son architecture cosmopolite, ses sites historiques classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, ses fleuves majestueux et ses innombrables ruelles escarpées qui devraient vous laisser des images pleins les yeux et quelques courbatures. "

La réalité de ma course : départ à 7h30 du matin, la montée de la Grande Côte – la bien nommée !) après seulement 500 mètres de course, et ensuite nous alternons montées et descentes  pour rejoindre la basilique Notre Dame de Fourvière (montée Nicolas de Lange - 520 marches), puis le quartier du Vieux Lyon. Nouvelle alternance de montées / descentes et nous voici au théâtre gallo-romain de Fourvière. Puis, arrive le vrai passage trail : la montée de la piste de la Sarra  (300 m de long, 10% de dénivelé) rendue glissante par la pluie. Nouvelle descente, puis traversée de la Saône afin de grimper sur la colline de la Croix-Rousse avant de rejoindre Caluire et le Fort de Montessuy (dernier ravitaillement).

Nous redescendons cette fois-ci côté Rhône et puis devinez quoi ? Nous remontons la colline de la Croix-Rousse (Montée Joséphin Soulary : 53 m D+ • 368 marches, Montée Coquillat : 35 m D+ • 193 marches),  où m’attend la partie que j’ai préférée :  descendre au 4ème niveau par l’hélice habituellement réservée aux véhicules, dans le parking souterrain  du Gros Caillou, pour redescendre et boucler la boucle devant l’Hôtel de ville de Lyon.

En résumé : parcours difficile, peu de parties plates, beaucoup d’escaliers, des descentes rendues glissantes par la pluie et des parties nature boueuses (un vrai trail !).

L’intérêt de cette course est de courir dans des lieux  emblématiques ou insolites de Lyon (j’avoue, j’ai traversé des endroits où je n’étais jamais passé en plus de 25 ans de vie Lyonnaise)

Résultat : 4h 23’20  (pavé de bronze tout de même !) … à 2 heures du premier.

Point Culture :
Montée de la Grande Côte : ancienne voie reliant le quartier des Terreaux au plateau de la Croix-Rousse bordée d’immeubles du XVIIe. Elle se termine par un jardin et une esplanade offrant de belles perspectives sur les pentes de la Croix-Rousse, l ‘ancien quartier des Canuts(*), maintenant très prisé par les bobos.

Théatre de Fourvière : théâtre de 10 000 places (-15 avant JC ; c’est le plus ancien théâtre gallo romain en France) et son odéon. Un site exceptionnel mis à jour en 1933 et agrémenté depuis 1975 d’un musée gallo-romain remarquable.

Piste de la Sarra : anciennement dédiée au ski (si, si), cette piste verte accueille une descente permanente de VTT réservée aux spécialistes

Le Gros Caillou : un des symboles du quartier de la Croix-Rousse. La composition minéralogique de ce gros rocher gris-blanc très dur laisse à penser qu'il a été transporté depuis les Alpes jusqu'à Lyon par les glaciers. Sa découverte remonte à 1861 lors du percement de la ficelle(**)  reliant la Presqu'île à la Croix- Rousse.

(*) : les ouvriers tisserands de la soie, à l’origine d’une des première révolte ouvrière dans les années 1830
(**)  Funiculaire

Lyon Urban Trail ou comment visiter Lyon en 6000 marches et 1 500 m D+/-
Lyon Urban Trail ou comment visiter Lyon en 6000 marches et 1 500 m D+/-
Lyon Urban Trail ou comment visiter Lyon en 6000 marches et 1 500 m D+/-
Lyon Urban Trail ou comment visiter Lyon en 6000 marches et 1 500 m D+/-

Commenter cet article

P
Ouch ! cela fait envie :-)
Répondre